« Il y a des choses qui ne s’expliquent pas, qui apparaissent comme une évidence. »

 

J’ai créé mon Studio de design graphique éponyme en 2010. Au départ, il m’a paru évident qu’il porte mon nom. D’une part, parce que j’étais seule et que je trouvais bizarre de « se cacher » derrière un nom. Et d’autre part, parce que lorsque l’on démarre, on a souvent besoin d’exister, d’être reconnu pour son travail. Voir son nom sur l’affiche fait du bien à son égo. Cela permet de prendre confiance en soi.

 

Mais depuis quelques temps maintenant, je ne ressens plus le besoin, ni l’envie d’utiliser mon patronyme pour nommer mon entreprise. Je trouve cela trop égocentrique, trop réducteur. Et cela ne correspond plus à la vision de mon métier, qui a évolué en profondeur ces deux dernières années.

 

 

7 ANS, UN NOUVEAU CYCLE

 

J’ai donc eu une envie irrépressible d’aligner mon entreprise sur mes valeurs, choisir d’incarner pleinement qui je suis. Je souhaitais révéler ce que je porte au fond de moi. Imaginer une marque qui ne ressemble qu’à moi, qui me corresponde à 100%.

Une marque qui représente la vision de mon métier.
« Une marque qui révèle mon identité. » dixit Morgane Sifantus.

Facile à dire, pas toujours simple à faire. Encore moins à choisir.
Cela demande du courage, de l’engagement et de l’authenticité.

Revenir à l’essence. Savoir où l’on va.

Encore une fois, comme une évidence, j’ai choisi de me faire accompagner par Canard à l’orange pour révéler au monde ce que je porte au fond de moi.
L’avantage avec le temps, c’est que l’on se fie très rapidement à son intuition et les choses coulent naturellement.

 

RENONCER POUR SE CHOISIR

 

Par une belle matinée printanière, Morgane me donne rdv au Parc de la Tête d’Or pour une session de créativité.

Les idées fusent, les noms s’écrivent, et l’on se retrouve très vite avec un carnet de notes bien remplis. Puis l’étincelle jaillit. Et mon intuition me souffle que je suis sur la bonne voie.
Jusqu’au moment où la peur me saisit. Comment vais-je être perçue ? Est-ce que mon nom de marque va être bien compris par mes clients ? La peur du vide.

Comment renoncer à tous les autres noms qui m’inspirent ? Et renoncer, que c’est difficile, (pour moi en tout cas).
Il m’aura encore fallu mûrir quelques mois, pour savoir que c’était celui-là le bon.

 

 

LA BUISSONNIfRE

 

Comment j’ai su que c’était celui-là le bon ?
Sur les conseils de mes acolytes du Mastermind, j’ai pris mon stylo et mon carnet, et j’ai écrit, ce que Buissonnière signifie pour moi.

 

Et voici ce qui est sorti naturellement

La Buissonnière, c’est moi, c’est vous, c’est nous.

Buissonnière (Littéraire.) Qui s’écarte des sentiers battus, qui créé le monde qui l’inspire.

Art de vivre, mode de vie ou de pensée plus intérieur qui explore, ouvre de nouvelles voies.

Se dit d’une espèce entrepreneuriale vivant en liberté, éclairée et ouvreuse de nouvelles voies.

Se dit d’un sujet qui a l’audace d’être soi-même, qui croit en ses rêves, repousse ses limites.

Se dit d’une personne qui croit en ses aspirations profondes et qui ose les vivre.

Se dit d’une imagination vagabonde à la créativité débordante.

Se dit d’une entreprise incarnée, inspirée.

 

L’expression « Pratiquer l’entreprise buissonnière », renvoit à une philosophie de vie, celle d’Entreprendre avec passion et ne pas avoir la sensation de travailler.

 

En relisant ces phrases, l’évidence s’est imposée d’elle-même. La Buissonnière, c’est moi… c’est vous aussi. Elle parlera à tous ceux qui partagent cet esprit buissonnier.

Tout est déjà là, et ne demande qu’à être dé.voilé.

 

With Love,

Charline.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.